13. mai, 2022

En ce beau mois de Marie, nous avons la joie de célébrer, aujourd’hui 13 mai, la fête de Notre-Dame de Fatima!

Il y a plus de 100 ans, le 13 mai 1917, Marie apparaissait à trois petits bergers, dont deux d’entre eux, Jacintha et Francesco, ont été canonisés par le pape François, il y a cinq ans. La cause de leur cousine Lucia, qui a vécu jusqu’à l’âge de 98 ans, est en cours.

Marie est apparue dans une région du Portugal où l’on vivait selon les coutumes ancestrales, loin des grandes villes.

Avec douceur et simplicité, Marie a préparé ces petits bergers à sa venue, en envoyant devant elle un ange qui leur est apparu à quelques reprises pour les préparer à la recevoir.

Ce qu’on sait moins, c’est que cette préparation, pour Lucia, avait débuté quatre ans auparavant. Lors de sa première confession, à la veille de sa première communion, Lucia a vécu une expérience mystique au pied de l’image de Notre-Dame-du-Rosaire.

Lorsque Lucia demanda à Marie de prendre soin de son cœur pour bien le préparer à recevoir son Fils chéri, Lucia eut l’impression que Marie lui souriait et que, dans un regard et un geste de bonté, elle lui disait oui. À partir de ce moment, Lucia restait très souvent comme absorbée, se rappelant ce qui s’était passé alors.

Puis il y eut un autre temps de préparation, en 1915. Lorsque Lucia priait le chapelet, sur le mont Cabeço, avec trois de ses amies, une figure semblable à une statue de neige que les rayons du soleil rendaient un peu transparente leur apparut à trois reprises.

Marie a préparé Lucia à devenir la messagère de Fatima. Puis elle s’est manifestée à ces trois enfants, dans leur humble quotidien rythmé par leur vie de bergers et la prière du chapelet.  

Sans le savoir, ses enfants sont devenus des porte-paroles de Dieu dans un moment de l’histoire de l’humanité où on L’avait mis de côté, oublié.

Toute la vie de Lucia, qui devint Sœur Marie Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé lorsqu’elle entra recluse au Carmel de Coimbra, s’est passée en Marie, en Dieu.

Laissons-nous inspirer par la vie de Lucia et demandons à Marie de nous aider à vivre davantage en Dieu, en vivant avec Lui, dans notre humble vie quotidienne, dans nos relations et occupations, une relation de confiance et d'abandon. Marie saura nous guider, nous préparer et nous amener à Lui.

Comme les sarments de la vigne, nous porterons alors de magnifiques fruits et nous ne pourrons que rendre grâce à Dieu pour les merveilles qu’Il accomplit en nous et par notre vie!

 

 

N.B. Ce texte est inspiré du livre : Lucie de Fatima et ses cousins, de João César Das Nevers, Médiaspaul, Paris, 2016. Les passages en italique en sont des extraits.

 

 

 

 

1. mai, 2022

En ce beau mois de mai qui commence aujourd’hui, mois de Marie, où nous assisterons à l’éclosion de la vie dans la nature par la beauté de ses fleurs, de ses arbres, de ses oiseaux, etc., je vous invite à accueillir Marie dans la simplicité de votre vie quotidienne.

Tout comme le printemps, Marie est génératrice de vie et de renouveau, car grâce à son oui, son fiat, par Elle, la Vie est venue sur terre en son Fils Jésus. Et Marie n’a cessé de nous engendrer et d’engendrer l'Église.

Voici les mots d’encouragement qu’Elle nous a confiés par Marija, le 25 avril dernier, à Medjugordje.

Chers enfants! Je vous regarde et je vois que vous êtes perdus. C’est pourquoi je vous appelle tous : revenez à Dieu, revenez à la prière, et le Saint Esprit vous remplira de son amour qui donne la joie au cœur.

L’espérance croîtra en vous pour un avenir meilleur, et vous deviendrez de joyeux témoins de la miséricorde de Dieu, en vous et autour de vous. Merci d'avoir répondu à mon appel.

https://www.enfantsdemedjugorje.fr/medjugorje-message-du-25-avril-2022/

Et voici son message du 25 avril 2021 :

Chers enfants! Aujourd'hui, je vous invite à témoigner de votre foi dans les couleurs du printemps. Que ce soit une foi d'espérance et de courage! Quelle que soit la situation, que votre foi ne chancelle pas, petits enfants, pas même en ce temps d'épreuve.

Allez courageusement avec le Christ ressuscité vers le ciel, qui est votre but. Je vous accompagne sur ce chemin de sainteté et je vous place tous dans mon Cœur Immaculé. Merci d'avoir répondu à mon appel.

https://www.enfantsdemedjugorje.fr/medjugorje-message-du-25-avril-2021-confie-a-marija/

***

Le mois de mai est un bon moment aussi pour nous consacrer au Cœur Immaculé de Marie ou pour renouveler notre consécration :

https://www.etoilenotredame.org/page/consecration-au-coeur-immacule-de-marie-

Cette consécration ne sera pas uniquement individuelle, mais aussi collective, car à travers le monde, de plus en plus de diocèses et de pays sont consacrés à Marie.    

***

Expérimentons la force de la prière communautaire en méditant le chapelet ou tout simplement en offrant quelques « Ave » à Marie au cours de nos journées de mai. Nous portons toutes et tous plusieurs intentions dans nos coeurs, c'est le moment de les confier à Marie.

Toutes les situations sont propices à la prière : en marchant, en admirant la beauté de la nature, en faisant la vaisselle, les repas, dans les transports en commun ou en étant coincé-e-s dans la circulation automobile, dans une file d’attente, en croisant une personne, en étant témoin d’une situation particulière, etc.

Si nous n'aimons pas prier seul-e-s, nous pouvons prier chaque jour le chapelet à la Grotte de Lourdes avec Marie, sainte Bernadette et les pèlerins présents. Nous pouvons le prier en direct par TV Lourdes à 9 h 30, heure du Québec, 15 h 30, heure de la France, ou le prier en différé par la chaine YouTube du Sanctuaire de Lourdes. https://www.lourdes-france.org/tv-lourdes/

Sur YouTube, plusieurs chapelets sont aussi offerts. À nous de trouver ce qui nous rejoint le plus dans notre prière.

Marie a besoin de nous, soutenons-La de nos prières, de nos pensées et de nos actions.

De plus, lors de la prière de l’Angelus de ce 1er mai 2022, le Pape François nous a invité-e-s à prier Marie chaque jour de mai pour que cesse la guerre en Ukraine. Prions donc Marie, Notre-Dame de la Paix.

***

Si vous désirez approfondir votre relation à Marie, je vous invite à cliquer sur ce lien qui vous permettra d’accéder à mon texte de 2020 sur le mois de Marie dans lequel vous retrouverez plusieurs liens vous menant à des textes que j’ai écrits, au fil du temps, sur Marie.

https://www.carnetspirituel.com/417151766/6761179/posting/marie

Les nouveaux textes sur Marie après mai 2020 :

Notre-Dame de Guadalupe https://www.carnetspirituel.com/417151766/6983592/posting/notre-dame-de-guadalupe

Le Cœur Immaculé de Marie                https://www.carnetspirituel.com/417151766/6923665/posting/le-c%C5%93ur-immacul%C3%A9-de-marie

Marie et la dignité              https://www.carnetspirituel.com/417151766/6982159/posting/marie-et-la-dignit%C3%A9

Présentation de Marie au temple https://www.carnetspirituel.com/417151766/6976717/posting/pr%C3%A9sentation-de-marie-au-temple

***

Voici l'Ave que Soeur Lucie de Fatima avait écrit dans son livre publié en 2006, un an après sa mort, livre dans lequel elle écrit aussi que Marie est la Mère de la grâce divine, la Mère du Divin amour, dont le Coeur Immaculé est le symbole et le réceptacle de l'amour de Dieu et des âmes rachetées par l'oeuvre rédemptricee de Jésus Christ, son Fils, qui les a confiées aux soins de sa Mère.

Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, (parce que) Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Priez pour nous, pécheurs, et rendez-nous dignes de bénéficier des promesses de Jésus Christ.

*** 

Je nous souhaite un très beau mois de mai en compagnie de Marie!

Laissons-La nous protéger, nous transformer, nous éduquer et nous guider.

 

 

 

25. avr., 2022

Le 25 de chaque mois, j'aime bien méditer le Chapelet de l'Enfant Jésus, dit Petite Couronne, connu aussi sous le nom de Prière de la Petite Couronne. Vous ne connaissez pas?

C’est la Vénérable Marguerite du Saint-Sacrement, carmélite, morte en odeur de sainteté en 1648, à l'âge de 29 ans, qui, inspirée d'En-Haut, fit un chapelet composé de trois Notre Père pour honorer la Sainte Famille et de douze Je vous salue Marie en l'honneur des 12 premières années de l'Enfant-Dieu.

On récite cette prière tout spécialement pendant le temps de l'Avent (il commence le 2 décembre prochain), durant les fêtes de Noël et le 25e jour de chaque mois pour honorer la Naissance du Fils de Dieu : « Ce jour est précieux par les grandes grâces que le Divin Enfant daigne répandre », disait la Vénérable Marguerite du Saint-Sacrement. On fait la Neuvaine annuelle du 25 janvier au 2 février.

Il existe un chapelet spécialement conçu à cet effet, mais rien ne nous empêche de dire cette prière sans ce chapelet en récitant trois Notre Père et 12 Je vous salue Marie, l'important est de s'unir à Dieu le Père et à la Sainte Famille.

Lorsqu'on a le chapelet, au début de la prière, on peut baiser la médaille en disant : « Saint Enfant Jésus, bénissez-nous! » Puis on récite le Pater sur chacun des trois gros grains et l'Ave Maria sur chacun des douze petits grains en faisant précéder chaque Notre Père et Je vous salue Marie de cette phrase : « Et le Verbe s'est fait chair, et Il a habité parmi nous. »

Avant chaque Je vous salue Marie, on peut énoncer les mystères suivants :

1. L'Annonciation.

2. La Visitation.

3. La Naissance.

4. L'Adoration des Bergers.

5. La Circoncision.

6. L'Adoration des Mages.

7. La Présentation au Temple.

8. La Fuite en Égypte.

9. Le Séjour en Égypte.

10. Le Retour de l'Égypte.

11. La Vie cachée à Nazareth.

12. Jésus au milieu des Docteurs.

 

On peut terminer le chapelet par une Prière de consécration à l'Enfant Jésus de Prague :

Ô saint Enfant Jésus de Prague, notre aimable Roi, par les mains de votre Auguste Mère, je me consacre à Vous. Daignez me prendre sous votre puissante protection, préservez-moi des maladies et de toute influence malsaine, gardez-moi pur et qu'à votre exemple je croisse en grâce et en vertu devant Dieu et devant les hommes! Saint Enfant Jésus, bénissez-moi! (http://jesusdeprague.blogspot.ca/p/prieres.html)

 

Il existe aussi la Prière au Miraculeux Enfant-Jésus de Prague. C'est une prière que l'on peut réciter à tout moment.

Ô Miraculeux Enfant Jésus! Nous te prions de jeter un regard miséricordieux sur nos coeurs angoissés. Que ton tendre Coeur si porté à la pitié accorde la grâce que nous implorons ardemment (ici on fait sa demande).

Délivre-nous de l'affliction et du désespoir, des épreuves et des infortunes qui nous accablent. Pour l'amour de ta sainte Enfance exauce nos prières, soit notre consolation et viens-nous en aide afin que nous puissions te louer à jamais avec le Père et l'Esprit Saint. Ainsi soit-il (Cinquante jours d'indulgence chaque fois que l'on récite cette prière.)

 

Vous allez me dire que ce sont des prières un peu vieillottes avec un vocabulaire ancien, mais elles sont tout de même puissantes si vous les prononcez du plus profond de votre coeur, avec toute la foi que vous portez.

À vous de l'expérimenter! 

 

 

 

 

24. avr., 2022

C’est Jésus lui-même qui a demandé à Sainte Sœur Faustine Kowalska (1905-1938) d’inscrire ces mots au bas de l’image de la Divine Miséricorde qu’Il lui avait demandé de peindre.

En cette belle Fête de la Divine Miséricorde, osons dire tout au long de ce jour « Jésus, j’ai confiance en Toi! » Ce sera notre acte de confiance, d’abandon, en tant qu’enfants bien-aimés du Père, qui nous aidera à entrer dans la Divine Volonté, malgré tout ce que nous vivons.

Au cours des neuf (9) derniers jours, nous avons prié la Neuvaine à la Divine Miséricorde ainsi que le chapelet, tous deux transmis par Jésus, en préparation à la fête qui a lieu aujourd’hui.

C’est aujourd’hui, par la Divine Miséricorde, qu’il nous est offert d’expérimenter d’une façon particulière l’Amour inconditionnel de Dieu, sa Miséricorde, par le pardon de toutes nos fautes afin de continuer notre route le cœur léger, libéré des fardeaux qui l’accablaient. Il nous est offert d’être renouvelés et de nous faire davantage proches de Dieu, notre Père, et de nos frères et sœurs en humanité.

C’est aujourd’hui, l’heure de la Miséricorde de Dieu. Le triomphe de son Amour.

Oui, Jésus, j’ai confiance en Toi!

***

Je vous invite à vivre cette divine Fête et à prier le Chapelet à la Divine Miséricorde en Église.

Pour en savoir davantage sur cette fête et le chapelet :  https://www.carnetspirituel.com/417151766/6755802/posting/en-pr%C3%A9paration-%C3%A0-la-divine-mis%C3%A9ricorde

Pour plonger dans le Cœur Miséricordieux de Jésus, guidé-e-s par Sœur Emmanuelle de Medjugordje : https://www.youtube.com/watch?v=CNyqK22iMh8

Pour visionner la messe de la Fête de la Divine Miséricorde célébrée par Monseigneur Christian Lépine du dimanche 24 avril 2022 au Sanctuaire de la Miséricorde en la paroisse de Saint-Nazaire à ville LaSalle :  https://www.youtube.com/watch?v=57vxnWOHTEs . La célébration commence à 10:10.

Pour vivre une célébration charismatique de la Divine Miséricorde en communion avec les Franciscains du couvent de Saint-Antoine de Bruxelles et le frère Daniel Marie, ofm : https://www.youtube.com/watch?v=Td_XLiuMPzY

 

 

 

23. avr., 2022

Au temps de la fête de Noël, on parle beaucoup de l’esprit de Noël. L’amour, le partage, la fraternité et autres valeurs sont à l’honneur. Puis, après le réveillon, les cadeaux et la dinde, c’est fini, on oublie tout et on revient à sa petite routine. Pourtant, ce sont là les valeurs évangéliques profondes de notre foi, celles que Jésus nous a enseignées et celles qui devraient conduire notre vie!

Le Carême et la fête de Pâques forment aussi un temps fort de l’année pour nous Chrétiens, Chrétiennes. Pâques est le fondement de notre foi. La mort et la résurrection du Christ. Lui qui se donne par amour pour nous sauver.

Pour la plupart des gens, après la fête de Pâques, c’est fini. Les chocolats, les lapins et les jambons ont fait leur œuvre et on passe à autre chose.

Pourtant, après Pâques, comme après Noël, d’ailleurs, rien n’est fini, tout commence.

En arrière-plan de nos préoccupations humaines, nous vivons, de Pâques à la Pentecôte, un temps pascal béni qui vient consolider notre foi et nous donner l’élan pour vivre en témoins du Christ ressuscité.

Nous continuons notre vie, oui, mais dans l’Esprit de Pâques, en sortant de nos nombreux tombeaux et en nous mettant en route sur les pas du Ressuscité.

Sous le Souffle de cet Esprit, laissons-nous guider afin que notre vie se passe dans le mouvement de la Divine Volonté et non pas dans celui du monde.

Le temps pascal est un temps de conversion, de retournement, un moment privilégié pour revenir à Dieu, pour le choisir, encore et toujours, pour le placer en priorité dans notre vie et « recommencer, chaque jour, notre histoire d’amour avec Lui. »[1]

Il reste 43 jours avant la Pentecôte. Quarante-trois jours pour goûter aux grâces qui nous prépare à recevoir l’Esprit, le Paraclet, que le Christ a promis!

Même si l’Esprit est à l’œuvre constamment dans notre vie, il est bon de le prier davantage en ce temps béni, car notre conversion n’est jamais terminée.

Voici quelques prières que j’aime réciter tout au long de l’année et plus particulièrement en ce temps pascal.

 

Prière au Saint Esprit (Cardinal Mercier)

« Ô Esprit-Saint, Âme de mon âme, je Vous adore! Éclairez-moi, guidez-moi, fortifiez-moi, consolez-moi. Dites-moi ce que je dois faire, donnez-moi Vos ordres. Je Vous promets de me soumettre à tout ce que Vous désirez de moi et d’accepter tout ce que Vous permettrez qu’il m’arrive. Faites-moi seulement connaître Votre volonté. Amen. »

 

Prière à l’Esprit-Saint du père Georges Finet (ami et confident de Marthe Robin) suggérée par mon amie Chantal

« Esprit-Saint, fais-moi voir ce que tu veux, fais-moi vouloir ce que tu veux, fais-moi faire ce que tu veux. »

 

La séquence de la messe de la Pentecôte 

« Viens, Esprit Saint, en nos cœurs 
Et envoie du haut du ciel 
Un rayon de ta lumière. 

Viens en nous, 
Père des pauvres 
Viens dispensateur des dons 
Viens lumière de nos cœurs. 

Consolateur souverain 
Hôte très doux de nos âmes 
Adoucissante fraîcheur. 

Dans le labeur, le repos 
Dans la fièvre, la fraîcheur 
Dans les pleurs, le réconfort.

O Lumière bienheureuse, 
Viens remplir jusqu’à l’intime 
Le cœur de tous tes fidèles.  

Sans ta puissance divine 
Il n’est rien en aucun homme,  
Rien qui ne soit perverti. 

Lave ce qui est souillé 
Baigne ce qui est aride 
Guéris ce qui est blessé. 

Assouplis ce qui est raide 
Réchauffe ce qui est froid 
Rends droit ce qui est faussé. 

À tous ceux qui ont la foi  
Et qui en Toi se confient 
Donne tes sept dons sacrés. 

Donne mérite et vertu 
Donne le salut final 
Dans la joie éternelle. 

Amen. »

 


[1] Inspiré d’un chant de la Famille Myriam.