8. mars, 2020

Je partage avec vous un texte inspirant (souvent cité) et qui est affiché, comme un aide-mémoire, sur la porte de mon frigo.

Ce texte s’inscrit dans mon cheminement spirituel personnel, mais il nous concerne tous. Surtout au Québec, où la tradition sociale a longtemps été : nous sommes nés pour un petit pain; et où, maintenant, entre autres, la laïcisation contribue à faire oublier aux gens leur vraie nature, divine.

Notre vie est un appel à devenir. À devenir l’être unique, le don particulier que nous sommes pour notre monde; le projet de Dieu sur nous dans la construction de son Royaume. Et à le devenir en plénitude comme Jésus nous l'a démontré lors de la Transfiguration.

 

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.

C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : « Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux? »

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être?

Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres. »[1]

 



[1] Texte de Marianne Williamson, extrait de A Return to Love : Reflections on the Principles of A Course in Miracles", Harper Collins, 1992; cité par Nelson Mandela, en 1994, dans son discours d’investiture à la présidence de la République de l’Afrique du Sud.

 

 

26. févr., 2020

Aujourd'hui, commence le Carême, ce très beau temps qui nous est donné pour nous réajuster à Dieu afin revivre, avec le Ressuscité, au matin de Pâques.

En ce début de Carême, je voulais simplement vous offrir la prière et les textes que j'avais écrits les années précédentes, mais avec tout ce qui se passe dans le monde, avec l’incertitude dans laquelle nous vivons, je sentais monter en moi un appel à vous inviter à vivre un Carême de recueillement, de prière, dans la confiance.

C’est par la prière que le monde sera sauvé. Et ce n’est pas par n’importe quelle prière, c’est par la prière à la manière de Marie et avec Marie. Entre autres, faire silence, méditer la Parole ainsi que la relecture de notre journée dans notre cœur, prier le Chapelet et adorer le Christ par Sa Sainte Présence Eucharistique tout en hospitalisant[1] nos frères et sœurs en humanité dans notre cœur.

Je vous souhaite un Carême tout en douceur avec Marie, par Marie et en Marie, en vous blottissant sur son Cœur Immaculé.

***

Pour lire la prière et les textes des années précédentes sur le Carême incluant des liens Internet pour approfondir, au quotidien, ce temps béni : 

https://www.carnetspirituel.com/417151766/6735293/posting/le-carême

 


[1] Hospitaliser à la manière des Recluses Missionnaires. https://reclusesmiss.org/wp/priere-intercession/

 

 

13. févr., 2020

 

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de l'entrée au ciel de Soeur Lucie de Fatima, que je cite dans ce texte. Elle a vécu 98 ans, au contraire de sa cousine et de son cousin qui sont allés rejoindre Marie quelques années à peine après les apparitions. Cela a été très difficile pour Soeur Lucie d'être séparée de ses cousins et d'attendre d'être au ciel avec Marie, mais dans sa sagesse, elle a accueilli sa mission, celle d'écrire ses mémoires et de témoigner des apparitions de Fatima. Elle a reçu d'ailleurs d'autres visites de Marie après Fatima.

***

Il y a quelques années, j’ai décidé que le 13 de chaque mois serait, pour moi, la fête de la Sainte Trinité. Une journée consacrée à la Sainte Trinité, même si je prie tous les matins pour que ma journée se vive Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

C’est grâce aux écrits de Sœur Lucie de Fatima que j’en ai décidé ainsi. Sœur Lucie raconte dans son livre Comment je vois le message à travers le temps et les événements[1] qu’elle était très intriguée à savoir pourquoi les apparitions de la Vierge Marie avaient toujours lieu le 13 du mois, sauf une exception. Elle en est venue à se demander le pourquoi de cette date. Sa réflexion l’a amenée à la conclusion que le nombre 13 est le nombre de la Trinité : « Un seul Dieu, trois Personnes distinctes, Père, Fils et Esprit Saint. »[2]

Je nous souhaite donc un très beau 13 février, en Communion d’Amour Trinitaire les uns, les unes avec les autres, tous et toutes blotti-e-s dans le Cœur Immaculé de Marie avec tous ceux et celles que nous portons dans la prière.

Pour lire la version complète de ce texte qui inclut des prières à la Sainte Trinité, vous pouvez aller à https://www.carnetspirituel.com/417151766/5435854/posting/le-13-jour-de-la-très-sainte-trinité



[1] Sœur Marie Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé, Comment je vois le message à travers le temps et les événements, Éditions Carmel de Coimbra, Fatima, 2006.

[2] Idem, page 29.

 

 

11. févr., 2020

Aujourd’hui, nous célébrons la Journée mondiale des malades. Cette Journée avait été décrétée par le pape Jean-Paul II, en 1992. Le bon Saint-Père avait choisi cette date, car elle correspond à la fête liturgique de Notre-Dame de Lourdes.

Ne sentez-vous pas tout le souffle des prières qui montent vers Marie, l’Immaculée Conception, en cette occasion?

Je vous invite à vous unir dans la prière, avec les priants du monde entier, en vous recueillant, tout simplement, en temps réel, devant Notre-Dame, à la Grotte de Lourdes, à https://www.lourdes-france.org/tv-lourdes.

Vous pouvez aussi méditer le chapelet diffusé en direct de la Grotte de Lourdes à 9 h 30, heure de Montréal (15 h 30 heure de Paris) par TV Lourdes à https://www.lourdes-france.org/tv-lourdes. Des messes sont aussi célébrées au cours de la journée. Tous ces moments peuvent être aussi visionnés en différé aux moments qui vous conviendront le mieux.

Je vous souhaite une très belle journée avec Marie!

Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous !

 

 

3. févr., 2020

 

J'ai reçu cette neuvaine par courriel et je tenais à la partager avec vous. [1]

Cette neuvaine permet de se préparer intérieurement à la fête de Notre-Dame de Lourdes célébrée le 11 février (cette date est celle aussi de la Journée mondiale des malades instituée par le saint pape Jean-Paul II en 1992).

 

 

 

 

 

 

Comment prier cette neuvaine

  • Prier la prière ci-dessous, finir par le Notre Père;
  • Prier 10 Je vous salue Marie et dire trois fois les invocations suivantes :
    • Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous !
    • Sainte Bernadette, priez pour nous !
    • Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.                 
  • Aller à la messe et communier de préférence le 11 février.

 

+ PRIÈRE

Marie, toi qui es apparue à Bernadette
dans le creux du rocher,
dans le froid et l’ombre de l’hiver,
tu apportais la chaleur d’une présence,
l’amitié d’un sourire,
la lumière et la beauté de la grâce.
Dans le creux de nos vies souvent obscures,
dans le creux de ce monde où le Mal est puissant,
apporte l’espérance, redonne la confiance.

Toi qui as dit à Bernadette
« Je suis l’Immaculée Conception » :
viens en aide aux pécheurs que nous sommes.
Donne-nous le courage de la conversion,
l’humilité de la pénitence
et la persévérance de la prière.

Nous te confions tous ceux
que nous portons dans notre cœur (dire vos intentions particulières)
et, particulièrement, les malades et les désespérés,
toi qui es « Notre-Dame du Bon Secours ».

Toi qui as guidé Bernadette à la découverte de la source,
guide-nous vers Celui qui est la source de la vie éternelle,
Celui qui nous a donné l’Esprit Saint pour que nous osions dire Notre Père qui es aux cieux…