28. nov., 2021

Ai-je le droit d'espérer?

Avec tout ce qui se passe dans le monde, tant en ce qui concerne la pandémie de la Covid-19, la crise climatique, la crise sociale, la crise religieuse, les guerres, les famines, la fragilité des relations humaines, et j’en passe, je me demande si cela a un sens de me préparer à célébrer Noël et, surtout, si j’ai le droit de croire en un Dieu Amour, si j’ai le droit d’espérer, si j’ai le droit de ressentir de la joie et d’être heureuse dans ce monde si bouleversé.

Cette année, j’ai installé mes décorations de Noël à la mi-novembre, sapin et crèche, moi qui avais toujours attendu que le temps de l’Avent ait commencé, sinon je trouvais cela inconvenant. Cette année, j’avais hâte de me placer dans le climat de l’Avent aux côtés de Marie et de Joseph et d’attendre avec eux la naissance du messie promis. J’avais hâte de contempler la vie à naitre.

Me préparer à vivre Noël, c’est m’entrainer chaque année à me préparer au retour du Christ. Pour l’instant, à sa naissance au plus intime de mon être. Puis un jour, à sa parousie.

J’ai eu la grâce de voir le jour en même temps que Vatican II, de ne connaitre qu’un Dieu Amour, un Jésus ami et une mère en Marie. Je trouve donc bien dommage que des générations de Québécois-es (et autres) aient jeté le bébé avec l’eau du bain parce que des êtres humains avaient commis des actes répréhensibles au nom de leur religion.

Dommage, parce que ces générations n’ont pas saisi l’enjeu réel de ce rejet, celui de se priver de vivre une relation unique, intime et vitale avec un Dieu Père qui les aime éperdument, qui désire les affranchir en leur faisant contacter leur vraie nature divine et leur dignité d’enfants bien-aimé-e-s tout en les aidant à naitre à eux-mêmes.

Pendant ce temps de l’Avent, je souhaite, du plus profond de mon cœur, que nous puissions tous et toutes vivre une conversion et porter davantage notre regard vers le Christ intérieur qui ne demande qu’à déployer sa vie en nous et par nous.

Et oui, je persiste à croire en un Dieu Amour, à espérer, à ressentir de la joie et à être heureuse dans ce monde si bouleversé parce que je me laisse guider par l’Esprit de Vie!