7. oct., 2020

Notre-Dame du Rosaire

Dans une de ses apparitions à Fatima, la Sainte Vierge Marie a déclaré être Notre-Dame du Rosaire. Puis Elle a fait du Rosaire, en le mentionnant dans ses apparitions à Fatima, Medjugordjé et dans ses messages à d’autres voyants, l’arme officielle contre le mal. Le Rosaire peut sembler une prière démodée et répétitive, mais il n’en est rien, car dit lentement, avec le cœur, il a une grande portée. Un seul Je vous salue Marie, prononcé avec cœur, peut tout changer.

Je ne suis pas de la génération de ceux et celles qui priaient le chapelet tous les soirs en famille. Je suis née juste après. Le chapelet n’a donc pas fait partie de mon éducation religieuse. J’ai commencé à prier Marie à l’âge de 32 ans grâce à une religieuse.

À partir de cet âge, dans les moments difficiles de ma vie, je priais Marie en disant des Je vous salue, Marie, lentement, un après l’autre. C’est très efficace. Je ne méditais pas les Mystères, que je ne connaissais pas d’ailleurs, mais je parlais à Marie, je m’unissais à Elle et Elle me soutenait. Une relation s’est alors développée consciemment entre Elle et moi.

Ce n’est qu’après l’âge de 40 ans que, grâce à une amie, le chapelet a vraiment fait partie de ma vie. Cette prière, au départ, ponctuelle, est devenue partie prenante de mon quotidien. C’est ce qui s’est produit aussi avec le Chapelet à la Divine Miséricorde. Je le récitais une fois l’an pendant la Neuvaine ainsi que le dimanche de la Divine Miséricorde. Puis je me suis mise à le prier tous les jours!

Lorsque je médite un chapelet, je l’offre aux intentions de la Sainte Trinité, aux intentions de la Sainte Famille de Nazareth, aux intentions du Pape François et pour toutes les personnes que je porte dans mon cœur et celles qui vivent une situation similaire à la leur dans le monde.

Il n’y a pas d’endroit de prédilection où prier un chapelet. Cela peut être dans mon lit, dans ma cuisine, en marchant dans la nature, dans un lieu saint, dans l’auto, le métro, l’autobus.

J’aime aussi me perdre en Marie en disant plusieurs Je vous salue Marie de suite, peu importe où je suis, et c’est comme si toute la douceur de Marie montait en moi. Je suis apaisée, pacifiée. À chaque Je vous salue Marie, je m’adresse à Marie comme si Elle était là, devant moi, et je ressens beaucoup de joie. 

Vous voulez faire plaisir à Marie? À chacun de vos Je vous salue Marie, adressez-vous à Elle de façon personnelle avec tout votre amour et vous vivrez une rencontre toute maternelle.

Non, prier le chapelet ce n’est pas démodé et répétitif! C’est à la fois formateur et puissant. Formateur, parce que nous ne finissons jamais d’approfondir, par les mystères[1], les moments importants de la vie de Jésus liés à la vie de Marie. Puissant, parce que bénéfique et générateur de Vie. L’arme absolue, quoi!

Chaque année, le Pape François nous invite à prier le chapelet pendant le mois d’octobre dédié au Rosaire.[2] Ne minimisons pas l’impact de la prière communautaire, surtout en ce temps de pandémie que nous vivons. Vous avez toujours voulu changer le monde? Saisissez vos chapelets et offrez vos cœurs à l’unisson!

Je nous souhaite un très beau mois du Rosaire!

 


[1] Si vous voulez connaître les composantes de ces Mystères et savoir comment méditer un Chapelet, vous pouvez aller à http://www.fondationjeanpaul2.fr/?Sur_Jean-Paul_II/Documents/Rosaire_avec_Jean-Paul_II.

[2] Pour lire le texte sur la demande du Pape François : https://fr.zenit.org/articles/le-pape-demande-aux-catholiques-la-priere-quotidienne-du-chapelet-pour-leglise/