31. mai, 2022

« Mon âme exalte le Seigneur »

Je suis quelque peu déçue que le mois de Marie se termine déjà. J’aimerais qu’il se poursuive toute l’année! Je ne sais si c’est parce que Marie est de plus en plus présente dans ma vie ou, plutôt, parce que je lui laisse de plus en plus de place…

Ma relation avec Marie s’approfondie davantage, chaque mois de mai, car je me laisse imprégnée par Elle.

En 2020, j’ai eu un véritable coup de cœur, pour ne pas dire une révélation, pour la prière du Magnificat! On m’avait dit, quelques années plus tôt, que ce cantique était une prière très puissante, mais je n’en avais pas tenu compte alors. Depuis deux ans, je prie ce cantique presque tous les jours, souvent trois fois de suite. En apprenant le texte par cœur, cela vient faire le même effet que pratiquer le récitatif biblique, j’intègre cette Parole et elle fait œuvre en moi (Luc 1, 47-55).

Le Magnificat est une prière puissante qui résonne en notre âme, qui fait corps avec nous. Elle nous procure une force insoupçonnée pour nous soutenir dans notre vie quotidienne et lors des moments plus difficiles de notre vie. Elle est aussi génératrice de joie et d’espérance.

Je pense qu'elle nous permet de collaborer, par Marie, à l’œuvre de Dieu, car je sens cette prière comme une arme puissante, une arme de Lumière qui relève, guérit, nous met en marche et, surtout, qui a des répercussions insoupçonnées dans l’invisible.

Aujourd’hui, en cette fête de la Visitation de Marie, soyons d'autant plus assuré-e-s de la présence de Marie à nos côtés. Que la prière du Magnificat nous dispose à vivre davantage en Dieu, dans Sa Divine Volonté, comblé-e-s, nous aussi, de ses grâces et portant du fruit!

Que notre âme, avec celle de Marie, exalte le Seigneur!

 

« Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!

Il s'est penché sur son humble servante;

désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom!

Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,

Il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais. »

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen.

 

 (Photo d'un vitrail de l'église Saint Veronica à Dorval)