13. mai, 2020

Marie de Fatima

En ce beau mois de Marie, nous avons la joie de célébrer, aujourd’hui 13 mai, la fête de Notre-Dame de Fatima!

Il y a plus de 100 ans, le 13 mai 1917, Marie apparaissait à trois petits bergers, dont deux d’entre eux, Jacintha et Francesco, ont été canonisés par le pape François, il y a trois ans. La cause de leur cousine Lucia, qui a vécu jusqu’à l’âge de 98 ans, est en cours.

Marie est apparue dans une région du Portugal où l’on vivait selon les coutumes ancestrales, loin des grandes villes.

Avec douceur et simplicité, Marie a préparé ces petits bergers en envoyant devant elle un ange qui leur est apparu à quelques reprises pour les préparer à la recevoir.

Ce qu’on sait moins, c’est que cette préparation, pour Lucia, avait débuté quatre ans auparavant. Lors de sa première confession, à la veille de sa première communion, Lucia a vécu une expérience mystique au pied de l’image de Notre-Dame-du-Rosaire.

Lorsque Lucia demanda à Marie de prendre soin de son cœur pour bien le préparer à recevoir son Fils chéri, Lucia eut l’impression que Marie lui souriait et que, dans un regard et un geste de bonté, elle lui disait oui. À partir de ce moment, Lucia restait très souvent comme absorbée, se rappelant ce qui s’était passé alors.

Puis il y eut un autre temps de préparation, en 1915. Lorsque Lucia priait le chapelet, sur le mont Cabeço, avec trois de ses amies, une figure semblable à une statue de neige que les rayons du soleil rendaient un peu transparente leur apparut à trois reprises.

Marie a préparé Lucia à devenir la messagère de Fatima. Puis elle s’est manifestée à ces trois enfants, dans leur humble quotidien rythmé par leur vie de bergers et la prière du chapelet.  

Sans le savoir, ses enfants sont devenus des porte-paroles de Dieu dans un moment de l’histoire de l’humanité où on L’avait mis de côté, oublié.

Toute la vie de Lucia, qui devint Sœur Marie Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé lorsqu’elle entra recluse au Carmel de Coimbra, s’est passée en Marie, en Dieu.

Laissons-nous inspirer par la vie de Lucia et demandons à Marie de nous aider à vivre en Dieu. Marie saura nous préparer et nous amener à Lui.

Comme le sarment de la vigne, nous porterons alors de magnifiques fruits et nous ne pourrons que rendre grâce à Dieu pour les merveilles qu’Il accomplit en nous et par notre vie!

 

 

N.B. Ce texte est inspiré du livre : Lucie de Fatima et ses cousins, de João César Das Nevers, Médiaspaul, Paris, 2016. Les passages en italique en sont extraits.)