27. juin, 2022

 

Aujourd’hui, on fait mémoire de Notre-Dame du Perpétuel Secours.

Pourtant, cette mémoire de Marie sous ce vocable mériterait plutôt d’être célébrée en grande fête liturgique! Marie qui est déjà un soutien très efficace pour nous l’est d’autant plus sous ce vocable. Pourquoi? Parce qu’elle nous aime d’un amour maternel incommensurable, toujours prête à nous secourir. Parce qu’elle est pleine de grâces, oui, mais aussi pleine de tendresse, de sollicitude, et parce qu’elle habite dans la plénitude de Dieu tout en se faisant proche de nous.

L’icône qui a été écrite pour représenter Marie sous ce vocable est une icône qu'il fait bon contempler et prier. On y retrouve tellement de douceur et de paix. De plus, on attribue plusieurs miracles à cette image de Marie qui est, paraît-il, la plus répandue dans le monde entier.  

Depuis quelques années, il m’arrive aussi de prier, à l’occasion, la Neuvaine dédiée à Notre-Dame du Perpétuel Secours. Je ne vous cacherais pas que cette neuvaine est d’une grande efficacité, en agissant surtout en nous de l’intérieur, là, où les vraies guérisons s’effectuent. Chaque fois, je remercie Marie en lui disant : Merci, Maman Marie, Mère du Perpétuel Secours, pour toutes les grâces reçues du Christ Jésus par ton intercession!

 

Pour une des versions de la Neuvaine : https://www.touteslesprieres.com/priere-992-neuvaine-tres-efficace-a-notre-dame-du-perpetuel-secours.html

Pour en connaitre davantage sur cette icône : https://basilique-ndps.fr/la-basilique/a-propos-de-licone/

 

 

25. juin, 2022

Aujourd’hui, la liturgie célèbre le Cœur Immaculé de Marie, Cœur par lequel l’Amour s'est incarné sur terre. Marie, la Toute-Pure et la Comblée de Grâce, a su vivre en Dieu et en devenir ainsi le Temple, la voie par excellence de sa venue sur terre.

Dans la continuité de la fête du Sacré-Cœur de Jésus, demandons à Marie, notre Mère, notre guide et notre soutien, de nous aider à ouvrir davantage notre cœur pour que l’Amour puisse y entrer et y circuler librement afin que Dieu y établisse son Règne. Un règne d’Amour, de Paix et de Joie. Ainsi, nos cœurs aussi deviendront des temples par lesquels ce règne pourra se déployer sur terre.

Nous sommes invités, comme Marie, à avoir foi en ce Dieu de l’impossible, à être à l’écoute, branché-e-s de l’intérieur, humbles et obéissant-e-s, et à nous laisser combler, transformer et fortifier par la Sainte Présence de ce Dieu qui vient à nous par le Souffle de Vie.

Lucie de Fatima a reçu, en 1917, un message très important de la Vierge Marie : « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera et il y aura la paix dans le monde. »

Pour que le triomphe du Cœur Immaculé de Marie advienne plus rapidement, soyons nombreux, nombreuses à nous consacrer au Cœur Immaculé de Marie et au Sacré-Cœur de Jésus. Ces deux Cœurs nous offrent les meilleures protections qui soient et les seuls lieux sûrs qui mènent à Dieu.

Demandons à Marie, dont le Cœur Immaculé est le Temple vivant de la Très Sainte Trinité, de nous aider à conserver notre cœur et notre vie dans la Communion d’Amour Trinitaire.

 

***

Prières au Sacré-Cœur de Jésus, dont la prière de consécration :

https://www.sacrecoeur-paray.org/prier/prier-le-coeur/

 

Prières de consécration au Cœur Immaculé de Marie :

https://www.etoilenotredame.org/page/consecration-au-coeur-immacule-de-marie-

https://www.fatima100.fr/2016-04-02-10-14-56/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie-3/84-acte-de-consecration-au-coeur-immacule-de-marie

 

 

 

  

24. juin, 2022

Nous célébrons, aujourd’hui, saint Jean le Baptiste, l’un des derniers prophètes à avoir préparé la venue du Christ avec Anne et Siméon, et le seul saint dont on souligne la naissance, sa venue sur terre, au calendrier liturgique. Il n'y a que le Christ et la Vierge Marie qui ont cet honneur. C’est pour dire l’importance de ce saint et la pérennité de son message!

Comme tout prophète, saint Jean-Baptiste, par ses agissements et ses paroles, guidait son peuple sur le chemin de la foi et de la vie afin de les inciter à changer leur regard, leur rappelant leur appartenance à Dieu. Saint Jean invitait à la conversion, dans une certaine urgence, avec insistance, force et amour, car il préparait les âmes à recevoir du neuf, quelqu’un qui viendrait chambouler leur vie : Jésus.

En 2022, le Convertissez-vous, les temps sont tout proches de Jean (Mt 3, 2) est d'autant plus actuel. Ces temps, pas nécessairement proches pour demain, mais tout proches de nous. C’est le moment où jamais, car c’est maintenant le temps où Dieu fait descendre ses grâces sur nous.

Se convertir : retrouver notre vraie identité, celle d’être un enfant bien-aimé du Père; se laisser aimer, laisser la volonté de Dieu, qui est Amour, Paix, Joie et Miséricorde, régner dans notre vie. Se réconcilier avec nous-mêmes, avec les autres, avec la création et avec Dieu.

Notre société sécularisée, je dirais même, athée, s’avère être un désert moderne par excellence. J’y entends d’autant plus la voix de saint Jean-Baptiste qui résonne dans ce désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. (Isaïe cité dans Luc 3, 4)

Le Christ, quand reviendra-t-il sur la terre? Par le Nouveau Testament, nous savons qu’après l’Ascension, quand les apôtres évangélisaient les peuples, on parlait déjà du retour du Christ. Alors, peu importe la date, c’est toujours le temps béni pour que son retour, son Règne s’instaure en nous. Le retour du Christ, pour nous, c’est maintenant…

Je nous invite à laisser libre, en nous, juste assez d’espace pour L’accueillir en sa grande Miséricorde, par son Esprit Saint. Lui seul saura nous guider, nous fortifier, nous consoler, nous consolider.

Je pense que nous pouvons faire confiance en Celui qui a dit : Je suis venu annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés. (Isaïe cité dans Luc 4,18)

Faire confiance aussi en Celui qui a donné sa vie pour nous et qui, par sa résurrection, nous a affranchi-e-s du péché et de la mort.

Une voix crie dans le désert, celle du Sacré Cœur de Jésus, l'entendez-vous?

 

(Image du Sacré Cœur de l’Enfant Jésus captée d’une publication Facebook et retrouvée sur le site http://www.lepetitplacide.org/2018/06/au-sacre-coeur-de-jesus-enfant.html)

 

 

 

19. juin, 2022

En cette fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, l’évangile de la messe est celui de la multiplication des pains. Jésus n’y pose-t-il pas les mêmes gestes qu’Il posera lors de la dernière cène et ceux que les prêtres reproduiront à chaque eucharistie?

Nous sommes invité-e-s à nous nourrir du Christ par l’eucharistie, à accueillir en nous l’Amour, à nous nourrir à même la Source de l’Amour.[1]

Notre vie est appelée à être eucharistie dans la simplicité de notre quotidien. Comment? En offrant tout au Seigneur, les joies comme les peines, les inquiétudes, les moments de réjouissances, etc., et en s’offrant nous-mêmes au Christ afin de devenir nourriture pour les autres. Ayons confiance, car on le voit qu’avec seulement cinq pains et deux poissons, tout peut advenir.

En complément, je vous invite à lire, ou à relire, deux textes, un sur l’eucharistie et un autre sur la multiplication des pains.

Je vous souhaite un très beau dimanche eucharistique!

 

Ceci est mon Cœur                         https://www.carnetspirituel.com/417151766/7112207/posting/ceci-est-mon-c%C5%93ur

La multiplication des pains https://www.carnetspirituel.com/417151766/6925992/posting/la-multiplication-des-pains



[1] Phrase inspirée d’une vidéo d’Antonia Salzano, mère de Carlo Acutis, https://www.youtube.com/watch?v=MZvNYDFbT1c&t=12s

 

 

16. juin, 2022

Oui, le mois de juin, c’est le mois de l’Amour! Pas n’importe quel Amour. L’Amour à l’état pur : celui de Dieu Père qui s’exprime de différentes façons pour toucher nos cœurs de pierre.

Dimanche dernier, nous avons souligné la Très Sainte Trinité dans laquelle et par laquelle le Souffle d’Amour de Dieu circule et nous fait vivre. (Lire le texte que j'ai écrit dimanche dernier : La Sainte Trinité à https://www.carnetspirituel.com/417151766/7135418/posting/la-sainte-trinit%C3%A9)

Dimanche, ce sera la Solennité du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ. Il n’y a pas de plus grand amour que celui de Dieu Père qui nous a donné son Fils unique et celui du Fils qui s'est donné en sacrifice pour nous racheter, en nous laissant, en plus, le mémorial de l’Eucharistie par lequel Il reprend vie, Corps et Sang, et se donne à nous encore et encore pour nous faire vivre.

Puis le 24 juin, dans la continuité de ce don d’Amour, nous en célébrerons le symbole par excellence : le Cœur Sacré de Jésus. Ce Cœur débordant de l’Amour divin, qui bat constamment pour nous, mais souffrant de notre indifférence.

Et le 25, c’est la fête du Cœur Immaculé de Marie, celle par qui l’Amour est advenu sur terre.

Tout cet Amour! Que demander de plus? Rien. En rendre grâce, l’accueillir et en vivre à jamais!

***

Aujourd’hui, c’est le début de la Neuvaine au Sacré Cœur de Jésus, en préparation à la fête du Sacré Cœur le 24 juin. Vous pouvez vous inscrire à une neuvaine proposée par Hozana en allant à https://hozana.org/communaute/11050-9-jours-avec-le-sacre-coeur-de-jesus?utm_medium=email_Hozana&utm_source=user&utm_campaign=announcement.

 ***

Photo que j'ai prise des trois anéantissements du Christ Jésus : la crèche, la croix et l'eucharistie; ce qu'on appelle la kénose du Christ.

 « Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. » (Ph 2, 5b-8)