20. févr., 2021

Hier, j’ai signé une pétition pour sauver Pâques…

Effectivement, restreindre la présence de seulement dix personnes dans un lieu de culte est à contester.

À la petite chapelle des Recluses Missionnaires où je vais, dix personnes c’est exactement le maximum de personnes qui peuvent être accueillies. C’est parfait pour ce lieu. Par contre, pour la Cathédrale, la Basilique ou toute autre église pouvant accueillir plusieurs centaines de personnes, cette restriction s’avère vraiment discutable...

J’aime signer des pétitions. J’en ressens une satisfaction, un sentiment de pouvoir apporter ma petite contribution à une cause à défendre que ce soit pour les personnes injustement emprisonnées, l’environnement, les abeilles et toute autre espèce menacée…

Les chrétiens semblent justement une espèce menacée! Et ce n’est pas d’aujourd’hui. Depuis le tout début du Christianisme, à commencer par le Christ, Lui, le « premier chrétien » qui a été tué pour avoir annoncé un monde d’amour, de paix, je compassion, de pardon, de miséricorde, un monde de douceur et d’humilité, un monde de partage et de bienveillance…

Même si nous nous sentons menacés par la pandémie qui nous prive, nous, les chrétiens de nos lieux de culte, nous savons bien que cette pandémie ne viendra pas à bout de nous, qu’elle ne pourra éteindre notre espèce, car notre foi est avant tout une relation intime au plus profond de nous-mêmes avec la Sainte Trinité Toute-Puissante, sans compter la Vierge Marie et tous les saints et saintes depuis plus de 2000 ans!

De plus, depuis la pandémie, notre foi n’a jamais été aussi active et nourrie. Nous pouvons assister à la messe tous les jours et à l’heure qui nous convient, prier tous les offices au cours de la journée, des chapelets, des soirées de prières, vivre l’adoration eucharistique à volonté, écouter des entrevues, des films de la vie des saint-e-s, etc. YouTube est un bar ouvert pour nos âmes!

Oui, c’est vrai, nous ne pouvons pas communier souvent… Quand on pense aux premiers chrétiens qui communiaient une fois par année, on se console. Lorsqu’une chose devient rare, elle devient très précieuse. Alors, maintenant, quand nous avons le bonheur de communier à l’occasion, nous vivons vraiment à fond ce sacrement. C’est peut-être pour nous faire prendre conscience de toutes les fois où nous avons communié par habitude sans l’expérimenter comme il se doit de l’être… D’ailleurs, nos prêtres n’ont jamais été aussi précieux eux aussi, sans compter toutes les communautés religieuses et les chrétiens et chrétiennes engagé-e-s.

De plus, grâce à la pandémie, nous n’avons jamais autant expérimenté la communion des saints entre nous tous, croyants, nous n’avons jamais autant prié les uns, les unes pour les autres dans un amour fraternel, agapè! Nous n’avons jamais été si humains et conscients des vraies valeurs.

Avant d’être une structure et des bâtiments, l’Église de Dieu est, avant tout, un nombre innombrable de personnes qui ont marché, qui marchent et qui marcheront sur les pas du Ressuscité, hier, aujourd’hui et demain, toutes en communion les unes avec les autres, car le temps n’a pas d’importance, nous habitons toutes le cœur de Dieu dans son éternel présent.

Tenez bon, nous dit Jésus, prenez courage, car j’ai vaincu ce monde. (inspiré de Jean 16, 33)

Vous voulez sauver Pâques? Oui, signer la pétition (il y en a peut-être une dans votre pays), mais sauver Pâques, ça commence à l’intérieur de soi, dans notre intimité avec notre Dieu Trinitaire, puis dans le prolongement de cette relation d’amour dans nos relations avec nos frères et soeurs en humanité.

Bon Carême!

 

***

 

La pétition pour le Québec : https://secure.avaaz.org/community_petitions/fr/gouvernement_du_quebec_chretiens_sauvons_paques__1/

 

Pour lire les textes des années précédentes sur le Carême :   https://www.carnetspirituel.com/417151766/6878301/posting/un-car%C3%AAme-tout-en-pri%C3%A8re

 

Des liens Internet pour approfondir, au quotidien, ce temps béni du Carême : 

Retraite dans la ville : https://www.retraitedanslaville.org

Prie en Chemin : https://prieenchemin.org

Message-Lumière de la Famille Myriam Beth'léhem : www.messagelumiere.org

Le chapelet quotidien prié à la Grotte de Lourdes http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/chapelet-a-lourdes

La messe quotidienne à Lourdes : https://www.ktotv.com/search?advanced_search%5Bterm%5D=messe

Hozana : https://hozana.org/

 ***

Si vous avez d’autres liens de ressourcement pour le Carême, écrivez-les en commentaires et je les publierai. Merci!

 

 

2. févr., 2021

Le 2 février est sûrement une date très importante puisque différentes traditions s’entremêlent.

En Europe, on célèbre la Chandeleur, une fête païenne devenue chrétienne et qui semble être redevenue païenne parce qu’elle se résume maintenant, pour la plupart des gens, à manger des crêpes… En Amérique du Nord, le 2 février, on célèbre le jour de la marmotte et les gens suspendent leur destin, et leur état d’âme, à la décision d’une marmotte qui leur dira combien de temps l’hiver va encore durer… En Europe, il y a une tradition similaire, mais avec un ours…

Comme je l’ai écrit dans d’autres textes, je suis toujours émerveillée de voir l’imagination débordante de la société qui s’évertue à récupérer les magnifiques fêtes religieuses. Cette fois-ci, il s’agit de la Présentation du Seigneur au Temple, Jésus le Chemin, la Vérité et la Vie, Jésus la Lumière des nations.

À l’époque de Jésus, il était de coutume pour les parents de présenter au temple leur fils premier-né. Marie et Joseph suivent cette coutume. C’est ainsi que le vieillard Syméon les rencontre et proclame, entre autres, que cet enfant est la lumière des nations.

Je ne vous empêcherai pas de vous gaver de crêpes le 2 février ni de regarder les infos à la télé pour connaitre la prédiction de la marmotte ou de l’ours (s’ils sont sortis de leur tanière…), mais je vous invite à contempler cet enfant nouveau-né, Jésus, la Lumière de notre vie et à l’accueillir dans votre cœur.

Jésus n’attend que cela, habiter notre cœur, y être accueilli et y trouver consolation. Et s’y vous y consentez, Il pourra le transformer pour le rendre semblable au sien : doux, humble, en paix et débordant d’amour miséricordieux.

Que sa lumière vous inonde à un point tel que tout le clinquant des choses qui vous entourent perde de son importance et que votre vie s’en trouve transformée! Ainsi vous éprouverez le désir de vous consacrer vous aussi au Seigneur, car en ce 2 février nous célébrons aussi la Vie consacrée.

C'est le saint pape Jean-Paul II qui a choisi, en 1997, le 2 février pour en faire la Journée mondiale de la Vie consacrée!

À ce moment-là, Saint Jean-Paul II avait écrit aux consacré-e-s :

« Tout en renouvelant du fond du cœur votre profession religieuse, rappelez-vous cette inspiration intérieure de l’Esprit qui vous a porté-e-s tout d’abord à suivre cette route.

Rappelez-vous les circonstances de cette inspiration première, comment elle s’est affermie, comment elle a pu se faire ressentir de nouveau, après un certain temps; comment vous avez fini par y reconnaitre avec clarté la voix de Dieu – cette voix du Seigneur qui, de toute la force de son amour, vous veut à Lui d’un cœur sans partage.

Rappelez-vous cela pour rendre grâce d’un cœur nouveau, pour proclamer les grandes œuvres de Dieu. Cette inspiration de l’Esprit ne peut s’éteindre. Elle est destinée à durer, à mûrir toujours davantage, de pair avec votre vocation religieuse, et cela tout au long de votre vie. »

Unissons-nous à toutes les religieuses, tous les religieux et les laïcs consacrés pour rendre grâce au Seigneur de ces vies données.

De plus, nous sommes invités, pourquoi pas, nous aussi, à faire une relecture de notre propre vie, à y percevoir l’action de Dieu : à rendre grâce de ses appels et de nos réponses que nous actualisons dans le quotidien de notre vie de chrétiennes, de chrétiens.

Oui, nous pouvons nous émerveiller pour toutes ces vies en Dieu ainsi que pour notre propre vie qui est vécue en sa Présence, qui se transforme au Souffle de l’Esprit et qui est participative de l’œuvre de Dieu!

Et pourquoi pas, dans l'intimité de notre cœur, nous consacrer nous aussi au Seigneur. Il n'attend que cela!

 

 

27. janv., 2021

Le 27 janvier 1794, naissait, à Lavaltrie, Rosalie Cadron. Elle est la première enfant de Rosalie Roy dit Desjardins et d’Antoine Cadron dit Saint-Pierre. Elle est baptisée le même jour par l’abbé Louis Lamotte, curé de Lanoraie qui déclara alors que Rosalie était prédestinée à de grandes choses.

Mariée pendant 21 ans à Jean-Marie Jetté, elle devient veuve à l’âge de 38 ans. Six de ses onze enfants atteindront l’âge adulte. Il faut dire que Jean-Marie et Rosalie ont vécu l’exil à Montréal après avoir été victimes de tractations frauduleuses qui leur ont fait perdre tous leurs biens et que Jean-Marie est décédé quelques années plus tard d’un choléra foudroyant.

Rosalie passait beaucoup de temps à la prière et aidait les plus démunis de la société. Elle sera choisie par Mgr Ignace Bourget pour fonder l’Institut des Sœurs de Miséricorde en 1848 dont le charisme est de vivre la Miséricorde de Jésus Sauveur avec les femmes et filles enceintes hors mariage. Rosalie prend donc soin des plus marginalisées de son temps.

La Famille Internationale de Miséricorde, après 173 ans, perpétue ce charisme par sa Vie Communautaire Humanitaire et sa Vie Communautaire Spirituelle.

Rosalie a été déclarée vénérable par le pape François le 9 décembre 2013.

J’ai le bonheur de connaitre la vie et l’œuvre de Mère Rosalie, depuis plus de dix ans, par mon travail chez les Sœurs de Miséricorde et ainsi d'approfondir leur Charisme de Miséricorde.

Pour en connaître davantage sur Rosalie, sur l’histoire des Sœurs de Miséricorde, sur la Famille Internationale de Miséricorde et lire divers textes de réflexion et de cheminement, ainsi que des livres gratuits, vous pouvez consulter le www.cantrerosaliecadronjette.org.

Voici la Prière de la violette pour ceux et celles qui désirent prier Dieu le Père par l’intercession de la vénérable Rosalie Cadron-Jetté : « Dieu de tendresse, toi qui connais mon cœur et mes désirs, fais-moi vivre dans ta miséricorde. Que l’audace et la compassion de Rosalie Cadron-Jetté soient une inspiration constante pour moi et que, par son intercession, j’obtienne la faveur sollicitée. Par Jésus, source de Vie. Amen. »

 

 

18. janv., 2021

À un moment précis de mon cheminement humain et spirituel, j'ai ressenti un désir : celui de m’unifier. Je percevais que j’étais composée de plusieurs parties, de plusieurs facettes, qui tendaient à vouloir s’unifier en un tout harmonieux. Dieu a répondu à ce désir par une formation en accompagnement spirituel et, depuis, par un cheminement qui n'a cessé de s’approfondir.

Il me semble que c’est dans notre nature de rechercher l’unité... Et c’est exactement le projet de Dieu sur nous, c’est son grand désir. Quelle belle coïncidence! L’unité en nous, l'unité entre nous, l’unité dans le couple, l'unité dans la famille, l'unité avec Lui, l'unité entre les chrétiens, et pourquoi pas, l'unité entre tous les peuples de la terre!

Vivre l’unité entre nous, mais tout en gardant chacun, chacune, son identité propre en fidélité à qui nous sommes au plus profond de nous-mêmes; demeurer l’être unique que nous sommes appelés à devenir et vivre l’unité avec les autres, c'est tout un défi!

C’est en demandant à Dieu, tous les matins, de vivre ma journée unifiée à sa Sainte Trinité que je me sens mieux ajustée et équipée pour vivre cette unité à d’autres niveaux relationnels.

Aujourd'hui, 18 janvier, débute la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Les catholiques, les protestants, les anglicans et les orthodoxes : tous chrétiens, un même Christ! Exauçons le désir de Dieu et prions pour qu’advienne l’unité entre les Églises.

Mission impossible, me diriez-vous? Rien n’est impossible à Dieu! (Luc 1, 37)

Ne formons-nous pas, tous et toutes, un seul peuple pour un seul Dieu? Un seul corps? Le Corps du Christ! Unifié-e-s par un seul Esprit, dans la plénitude de Son Amour?

 

 

 

10. janv., 2021

En cette fête liturgique du Baptême du Seigneur Jésus, je ne peux m’empêcher de penser à mon propre baptême.

C’est par ce sacrement que j’ai fait mon entrée dans la grande famille de Dieu, dans l’Église. Par lui, j’ai été lavée de la faute originelle, j’ai reçu l’Esprit Saint, naissant à nouveau, purifiée et ointe prêtre, prophète et roi. Rien de moins!

Le baptême est le plus beau cadeau qu’on puisse recevoir et, en même temps, c’est une grande responsabilité. Une grande responsabilité parce que nous avons notre vocation baptismale propre, notre devenir unique, notre contribution personnelle à apporter à la construction du Royaume de Dieu.

Comme à Jésus, à notre baptême, Dieu nous a dit : Tu es ma fille bien-aimée, mon fils bien-aimé, « … en toi, j’ai mis tout mon amour » (Mat 3, 17) et encore « … en toi, je trouve ma joie. » (Luc 3, 22)

Le pape François fait mention du baptême dans son Exhortation apostolique sur la sainteté dans le monde actuel, au numéro 15. Laisse la grâce de ton baptême porter du fruit dans un cheminement de sainteté. Permets que tout soit ouvert à Dieu et pour cela choisis-le, choisis Dieu sans relâche. Ne te décourage pas, parce que tu as la force de l’Esprit Saint pour que ce soit possible; et la sainteté, au fond, c’est le fruit de l’Esprit Saint dans ta vie (cf. Ga 5, 22-23).

Actualiser ce cadeau qu’est le baptême permet de prendre conscience de la grâce qui nous a été donnée. Une façon simple d’actualiser notre baptême est de se signer chaque jour, avec de l’eau bénite si possible, et de dire : c’est avec joie que je renouvelle mon baptême au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, amen, pour ta plus grande joie, Seigneur. Chaque jour, choisir Dieu. Et une fois par année, renouveler les promesses de notre baptême, le Samedi Saint, lors de la Veillée Pascale.

Ainsi notre cœur peut chanter sans fin : Ô Père, je suis ton enfant. J’ai mille preuves que tu m’aimes. Je veux te louer par mon chant, le chant de joie de mon baptême. (Chant Ô Père, je suis ton enfant de Marie-Antoinette Bassieux et Jean Humenry que vous pouvez écouter et chanter à https://www.youtube.com/watch?v=UgpXax5V5PA)