16. déc., 2018

Neuf jours avant Noël!

Neuf jours, ce n’est pas beaucoup de temps pour les décorations, les victuailles et les cadeaux… Êtes-vous prêt-e-s pour Noël?

C’est la course folle dans les épiceries et les magasins... J’ai vu des gens dépenser sans compter. J’ai vu des paniers d’épicerie débordant de farine, de sucre, de fromages, de croustilles et de tant d’autres choses… Des paniers remplis de jouets en plastique et de vêtements pailletés.

J’ai vu des gens se dépenser sans compter, courir de part et d’autre…

Neuf jours avant Noël?!

J’avoue que je ne suis pas prête… Les cadeaux ne sont pas achetés, les desserts ne sont pas faits.

Par contre, le sapin et la crèche sont installés. Je pense que d’année en année, j’ai développé comme une sorte d’intolérance au Noël commercial que la société de consommation nous offre. Vous savez, ce Noël qui commence dès le lendemain de la fête de l’Halloween et qui entraine les gens dans une déviance, loin du sens profond de Noël, loin de la naissance de notre Sauveur Jésus.

Chaque année, je me dis que j’aimerais vivre Noël autrement. Que j’aimerais partager avec d’autres personnes la joie et l’amour qui m’habitent, comme aller vers les personnes âgées souffrant de solitude, les itinérants. On dirait que là n'est pas ma mission...

Puis je me rends compte que le vrai miracle de Noël c’est que nous soyons réunis encore une fois, mon mari, mes enfants, mon petit-fils, ma belle-fille, mes gendres, et d’autres membres de ma famille, pour célébrer l’amour qui nous unit. La vie est si fragile, nous vivons dans un monde si instable, je pense que vivre Noël ensemble est, en soi, un miracle et le plus beau des cadeaux!

***

Neuf jours, c’est le temps habituel d’une neuvaine, le temps d’une préparation nécessaire pour une grande fête. Pourtant, neuf jours c’est si court dans une vie…

Sommes-nous prêt-e-s à accueillir la naissance de cet Enfant qui changera notre vie à jamais?

Avons-nous fait une place pour lui, dans notre cœur et dans notre quotidien?

Savons-nous donner à Jésus, à Dieu, la place qui leur revient, la première? « Chercher d’abord le Royaume, tout le reste vous sera donner par surcroît. » (Mathieu 6, 33)

***

J’ai déjà écrit[1] qu‘il existe un chapelet de l’Enfant-Jésus que l’on peut prier le 25 de chaque mois, pendant le temps de l'Avent et durant les fêtes de Noël pour honorer la Naissance du Fils de Dieu. Il y a aussi une Neuvaine annuelle du 25 janvier au 2 février.

Pourquoi ne pas prier cette neuvaine dès maintenant afin de se préparer à Noël?

Aujourd’hui, 16 décembre, nous sommes exactement à neuf jours de Noël.  

Vous trouverez la neuvaine au Saint Enfant Jésus à http://icrsp-montpellier.blogspot.com/2014/11/neuvaine-lenfant-jesus-de-prague.html.

Si vous préférez, vous pouvez prier le chapelet pendant ces neuf jours, dès aujourd’hui jusqu’au 24 décembre. Afin de vous rapprocher de l’Enfant Jésus.

***

J’avoue, je ne suis pas prête pour Noël… Les cadeaux ne sont pas achetés, les desserts ne sont pas faits.

Par contre, tous les jours, depuis le 2 décembre, début de l’Avent, je prends du temps pour me réjouir de la naissance future de l’Enfant-Jésus. Par la lecture de la Parole, la prière, les sacrements, l’adoration eucharistique, l’oraison et les chants religieux, je passe du temps de qualité avec Jésus, Marie et compagnie.  

J’essaie de faire silence pour laisser Dieu dilater mon cœur. J’aimerais tant consentir à ce que son Amour prenne possession totale de mon cœur afin qu’Il accomplisse, à travers moi, des « miracles » de réconciliation, de guérison, etc., pour ceux et celles qui croisent ma route.

***

Êtes-vous prêt-e-s pour Noël?

Peu importe, car je vous souhaite de vivre ce Noël guidé-e-s par votre cœur, en toute humilité et simplicité comme celles du Roi des rois, né dans une étable. Et ça, ça ne coûte rien…