3. nov., 2018

La vie éternelle

Ce matin, j’ai lu un texte au sujet de l’Église du Vietnam.

J’ai été impressionnée et touchée en apprenant le nombre de personnes tuées dans ce pays à cause de leur foi en Jésus Christ. On y rapporte que près de 300 000 catholiques ont souffert et ont été tués à cause de leur foi entre le XVIIe et le XIXe siècle.[1] On n'y fait pas mention de tous ceux qui ont été persécutés aux XXe et qui sont persécutés au XXIe siècle… En faisant des recherches, je me suis rendu compte que c’est autant de morts que lors de la guerre qui a eu lieu dans ce pays de 1955 à 1975, car on chiffre le nombre de victimes à 313 000!  

Lors de ma lecture, une phrase d’un Évêque Vietnamien, Mgr Pierre Nguyen Van De, qui faisait mémoire des chrétiens assassinés dans ce pays, a retenti dans mon cœur : Nous ne devons pas garder la vie éternelle pour nous-mêmes, mais nous devons l’apporter aux autres, parce que c’est la mission qui nous a été confiée par le Christ.

Je me suis dit que oui, par mes écrits et par d’autres moyens, je partage ma foi pour que des personnes, sur cette terre, connaissent la joie d’être aimées de Dieu, le bonheur incommensurable de vivre une relation filiale avec Lui, en fils et filles de lumière. Pour que chacun, chacune, retrouve sa dignité divine et vive en plénitude.

Mais il y a plus, effectivement. Il y a le salut, il y a la vie éternelle. Chaque geste que nous posons, chaque mot que nous écrivons et chaque parole que nous disons sont porteurs d’éternité. L’enjeu est grandiose, inimaginable!

Je vous invite à ajuster votre regard sur les réalités d’en haut, comme on dit. Je pense que tout est dans l’art d’équilibrer sa vie. Vivre sa vie humaine, nécessaire, avec tout ce qu’elle comporte de responsabilités, de défis et d’émerveillements, tout en ayant notre regard intérieur fixé sur l’éternité. Puis être et agir en conséquence.

***

Hier, l’Église célébrait la Commémoration de tous les fidèles défunts. Cette fête s’avère une bonne occasion pour apprivoiser la mort et ouvrir notre regard sur l’éternité. Nous, les croyants, savons que la mort n’est pas la fin, mais une étape nouvelle, la continuité de la vie par la Vie totale en Dieu, car c’est Jésus Christ ressuscité qui a ouvert la voie de cette éternité!