31. oct., 2017

La Toussaint

Demain, c’est la Toussaint. Une autre fête liturgique qui ne trouve plus tellement écho dans notre société[1] qui est très habile à détourner notre attention et à tout récupérer… Le 31 octobre, l’Halloween, avec ses décors, ses festivals, ses costumes et ses bonbons, nous occupe tellement, qu’il nous fait oublier la très belle fête de tous les saints du 1er novembre.

C’est comme si on voulait à tout prix nous priver de moments spirituels essentiels à notre vie de foi, à nous isolés de notre patrie divine, à nous éloigner de notre vraie nature.

Le 1er novembre, on fait mémoire de tous ceux et celles qui nous ont précédés, de tous ceux et celles qui « ont reflété, dans leur vie, le visage de Jésus Christ ressuscité. »[2] De tous ceux et celles qui ont marché avant nous sur le chemin de la foi et qui ont aplani la voie. Je leur en suis tellement reconnaissante!

Pour moi, j’associe d’emblée la fête de la Toussaint à la communion des saints. Dans le Credo, nous disons que nous croyons à la communion des saints. Nous croyons à cette communion entre tous les membres du Corps du Christ dont nous faisons partie.

La communion des saints n’est pas un endroit inaccessible, un état seulement lorsque nous sommes décédés, elle se vit ici et maintenant. Il nous suffit d’ouvrir notre conscience et de penser à ceux et celles qui nous ont précédés, saints reconnus ou non, de penser à ceux et celles qui sont présentement sur la terre, à ce grand peuple de croyants et croyantes, pour nous sentir en communion, solidaires les uns avec les autres. Dans cette communion, nous nourrissons notre foi, nous allons puiser soutien et réconfort, force et courage, espérance et charité.

Dans notre vie de tous les jours, en regardant autrement, nous savons que nous ne sommes pas seuls, car nous, le peuple de Dieu, nous sommes en communion, unis dans l’éternel présent!

 


[1] Tel que pour le Carême et autres fêtes : http://www.carnetspirituel.com/417151766/4505223/posting/car%C3%AAme-dites-vous.

[2] Prions en Église, Novembre 2017, Novalis, page 30.