31. oct., 2016

Mon baromètre intérieur

Rien de mieux, pour pallier à la météo morne qui nous assaille après les frasques des couleurs rayonnantes des arbres que de rentrer en mode « intériorité ».

La joie, la paix et l'amour sont, pour moi, les éléments de mon baromètre intérieur qui me disent si je suis avec Lui ou si je suis en train de m'éloigner de Lui, du Souffle, de la Source, de mon âme, des autres et de Sa création.

 

 

La joie

Je ne tiens pas à définir ce qu’est la joie, la vraie joie, celle qui est profonde, car elle est insaisissable.

C’est un état d’être. Être en communion, avec Lui, avec les autres, avec la création, avec soi.

Juste à descendre dans mon jardin intérieur, au lieu de la rencontre, à m’unir à Lui, à la Vierge Marie, aux saints et saintes, me remplit de joie.

Cet état me fait aimer, m’émerveiller, rendre grâce, louer, prier, adorer. Il me fait percevoir toute la vie qui circule en moi et partout.

La lecture de la Parole nourrit ma joie. Le Christ n’a-t-il pas dit : « Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »? (Jean 15, 11) D’ailleurs, tout le chapitre 15 de l’Évangile selon saint Jean n’est-il pas le testament d’amour de Jésus?

Cette joie se tient tout proche de l’espérance, de la paix et de l’amour. Elles sont tellement liées…

 

La paix

Cette paix, c’est lorsque je suis centrée, que je me sens placée, disposée à suivre la voie du milieu, c’est-à-dire, que je suis ajustée à la volonté divine en me laissant guider par le Souffle.

Pas de force, de lutte, de volonté forte, que la petitesse et la confiance d’un enfant. Que le calme, solide comme le roc.

La paix se déploie, comme une onde remplie d’amour qui envahit tout mon être. 

« C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne. » (Jean 14, 27)

 

L’amour

L’amour… Cet amour qui transcende dans mon être la miséricorde, l’accueil inconditionnel, la compassion, le pardon, qui me fait l’expérimenter pour moi et qui me dispose à le donner aux autres.

Cet amour empreint du respect de soi, des autres, de Dieu et de sa création.

Cet amour qui me fait être à l’écoute, sortir de moi, voir au-delà, plus loin que moi, être en communion.

Cet amour qui me guérit, qui me fait sentir aimée, enveloppée, partie prenante d’un plus grand que moi. Qui me remplit de paix et de joie!

« Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour…. …Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jean 15, 9, 12-13)

 

Et vous, votre baromètre intérieur, de quoi est-il constitué?

Que vous indique-t-il en ce moment?