25. juin, 2016

Une voix crie dans le désert…

 

Hier, au Québec, c’était la Fête nationale, la Saint-Jean-Baptiste. Tout de suite en pensant à saint Jean le Baptiste monte en moi : Une voix crie dans le désert

Saint Jean-Baptiste a été l’un des derniers prophètes à préparer la venue du Christ (Anne et Siméon l’étaient aussi).

Le Pape François, qui est tout un prophète, semble être LE prophète pour nous préparer au retour du Christ.

Quand reviendra-t-il? Peu importe. Déjà, dans le nouveau testament, on parle du retour du Christ, alors pour la date…

Pourtant, cette Année Sainte de Miséricorde est une année bénie, donnée. Comme une (dernière?) chance pour changer, pour vivre une véritable conversion, pour se préparer au retour du Christ. Comme lorsqu’on fait un grand ménage avant de recevoir de la visite. Comme lorsqu’on fait une relecture de sa vie…

Votre grand ménage intérieur, l’avez-vous commencé?

Il n’y a pas, dans un coin, un vieux remords qui traine? Sous la moquette, une déception camouflée? Au fond d’un tiroir, une rancune qui se cache, mais qui vous empoisonne la vie? Et j’en passe…

Internet s’avère tellement être le désert moderne par excellence. Pourtant, j’y entends la voie de saint Jean-Baptiste qui résonne : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. (Isaïe cité dans Luc 3, 4)

Laissez libre, en vous, juste assez d’espace pour accueillir le Christ et Lui seul saura vous aider dans votre grand ménage intérieur. N’a-t-il pas dit : Je suis venu annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés?

Le retour du Christ, pour vous, c’est peut-être maintenant?

Une voix crie dans le désert, l'entendez-vous?