Mon chemin d'humanité

Mon chemin d'humanité sera en construction toute ma vie...

En voici quelques lignes. Le reste se retrouve dans mes écrits.

Je m'appelle Martine Fradet.

Je suis née à Montréal, Québec, Canada et j'y vis toujours.

Je suis née la journée de la fête de Notre-Dame du Rosaire. 

J'aime préciser aussi que je suis née en même temps que Vatican II, car cela me situe dans l'histoire de l'Église.

Je suis dans ce qu'on appelle la classe moyenne.

Ma mère était femme au foyer et mon père artisan carreleur.

Mes grands-parents, maternels et paternels vivaient à la campagne et ont vécu l'exode vers Montréal. C'était le temps de la crise économique.

Ma mère est une autodidacte. Elle a suivi plusieurs cours et formations. Elle a donné des ateliers dans un centre communautaire. Elle a fait partie de plusieurs organisations et organismes. Elle a écrit. Je lui dédie une page sur ce site où je placerai ses écrits afin de lui rendre hommage. Elle est décédée en 2012. Mon père est décédé en 1990.

Je suis la dernière d'une famille de quatre enfants. J'étais très attendue et aimée.

Par contre, le milieu familial était dysfonctionnel. La bipolarité et l'alcoolisme étaient présents.

Je recherchais la paix, surtout dans la nature. De la naissance à l'âge de 15 ans, j'ai passé la plupart de mes week-ends et toutes mes vacances d'été à la campagne dans Lanaudière.

Je réussisais bien à l'école et aimais les études. J'ai fait des études en danse, théâtre, lettres et communications. En 2013, j'ai obtenu un Certificat universitaire en accompagnement spirituel.

J'ai travaillé à Radio Ville-Marie, puis j'ai oeuvré, en tant que directrice, au sein de l'Association québécoise du syndrome de la Tourette.

Je suis mariée depuis 33 ans. Mon mari et moi sommes les parents de trois enfants (âgés de 29, 25 et 17 ans). Nous avons le bonheur d'être les grands-parents d'un petit-fils.

Je travaille dans une communauté religieuse, les Soeurs de Miséricorde, au bureau de la cause de canonisation de leur fondatrice, la Vénérable Rosalie Cadron-Jetté. Je suis une Collaboratrice engagée dans la Famille Internationale de Miséricorde.

Je suis aussi Adoratrice Missionnaire de la Famille reclusienne (Soeurs Recluses Missionnaires).

Les randonnées pédestres et à vélo et le jardinage sont mes activités extérieures préférées. Je m'initie avec joie et émerveillement à l'observation et à l'identification des oiseaux. Depuis plus de trois ans, j'ai un nouveau moyen d'expression, la peinture acrylique. Comme la musique fait partie de ma vie depuis toujours, l'écoute de la musique et de chants religieux est vitale pour moi. Depuis deux ans, j'ai la joie de suivre des leçons de piano.